Loading...

Les Cicatrices De L’âme – Le Passé Ne Meurt Jamais !

Auteur : Sarah Abichid

Édition : JACOBSON

Categories: ,
Poids 0.606 kg
Dimensions 15 × 22 cm

418 pages

100.00

Description

Les cicatrices de l’âme », le dernier roman de Sarah Abichid, est une histoire déchirante qui captive ses lecteurs jusqu’à la dernière page. Le livre raconte l’histoire de Jordana et Sacha, qui luttent contre les méandres du passé pour pouvoir vivre leur amour. Leur Bitahon (confiance en D.ieu) et leur amour pour Hachem (D.ieu) les aident à découvrir les secrets enfouis dans leurs familles, secrets qui finissent par ressortir et causer de la souffrance. Le roman est riche en détails et en rebondissements époustouflants, alternant entre le passé et le présent, permettant aux lecteurs de plonger dans la complexité de la vie des personnages. La force de leur Emouna (foi) et leur croyance en Hachem les guident tout au long de l’histoire, les aidant à pardonner ceux qui les ont trompés et à trouver leur chemin dans la vie. Sarah Abichid a réussi à créer un récit émouvant qui touche le cœur de ses lecteurs et les laisse les larmes aux yeux. Les amateurs de romans d’amour passionnants et spirituels ne manqueront pas d’apprécier cette histoire profonde et inspirante. Témoignages : Rina Bussidan, critique d’art à Jérusalem, livre un commentaire élogieux sur ce livre : « Jordana et Sasha espèrent rencontrer l’amour de leur vie. Lorsqu’il arrive enfin, deux démons font tout pour séparer les tourtereaux. Sarah Abichid nous prouve encore une fois qu’il ne faut jamais désespérer. Au bout de la nuit, brillent toujours les lumières de l’espoir ! » Lucia Bensimon, critique d’art à Paris et journaliste, souligne également la qualité de l’écriture de Sarah Abichid. En résumé, ce livre est une ode à la force des sentiments et à l’espoir qui brille toujours, même dans les moments les plus sombres. Les critiques d’art Lucia Bensimon et Rina Boussidan saluent la qualité de l’écriture et la sensibilité de l’autrice qui vous transporte dans un voyage émotionnel intense. « Le passé ne meurt jamais » est bien plus qu’un simple roman : c’est un livre qui vous transcende et vous transforme ! La façon dont Sarah Abichid décrit les émotions est si intense qu’on en perd le fil du temps et de l’espace. L’autrice possède une sensibilité hors normes, et pour cette inconditionnelle de l’amour, toutes les limites sont brisées. Raquel Ehrentroy, sa fille, parle en connaissance de cause : «J’ai le privilège d’être la fille de cette autrice exceptionnelle.»

Livres du même thème

Aller au contenu principal